Montre de sport Garmin Forerunner 235, le test longue durée

0 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

Montre de sport Garmin Forerunner 235, le test longue durée.

Depuis que la pratique de la course à pied a explosé ces 5 dernières années, le marché des montres de sport, lui, est de plus en plus bousculé. D’un côté les acteurs du GPS tels Garmin et TomTom se sont taillés la part du lion et de l’autre, les smartwatches, nouvelles arrivées, qui lorgnent sur ce marché juteux. Il est donc impératif, pour une marque historique comme Garmin de conserver son leadership , continuer à innover et proposer une montre qui, par ses fonctions et son aide au poignet, en propose plus qu’un smartphone attaché à votre biceps. Mais cette course à l’innovation tend aussi à réduire les frontières naturelles entre montre de sport, montre connectée et traqueur d’activité. Pour le meilleur ?

Garmin Forerunner 235 Face

Présentation de la montre Garmin Forerunner 235

Pas de doute, la Garmin Forerunner 235 est la digne héritière des Forerunners. Son style très classique est très vite repérable.

Elle affirme les ambitions de Garmin sur le milieu de gamme du marché avec des propositions claires : capteur cardio au poignet (c'est une première pour la marque américaine), suivi des performances accru, montre intelligente, capteur d’activité, le tout présenté via un agréable cadran couleur agrandi pour l’occasion. Côté style, Garmin ne franchit pas le rubicon et conserve donc un classicisme affiché au poignet.

Plus de 2 ans après TomTom, il était heureux que Garmin bascule au cardio poignet, technologie parfaitement fiable aujourd’hui et qui procure un tel agrément à l’usage. Mais Garmin garde tout de même une foulée d’avance sur les fonctions de coaching en proposant notamment une analyse fiable de la VO2max et pousse même à projeter les performances du coureur sur les distances de course de référence.

Une montre connectée

L’hybridation des genres entamée par Garmin avec son concept Vivofit s’invite dans la Forerunner 235.

En lieu et place d’une “simple” montre de sport GPS, vous bénéficiez également d’un traqueur d’activité apte à saisir le moindre de vos mouvements au quotidien mais aussi d’une montre connectée, capable de déporter au poignet les informations clefs transmises par votre smartphone. Le tout fonctionne parfaitement bien.

Plutôt réticent à ce genre d’objet qui multiplie les alertes au poignet, j’ai plutôt apprécié l’ergonomie et la lisibilité des informations accessibles via la montre Garmin. Sans en pousser l’analyse, je peux vous assurer que cette Forerunner 235 intègre parfaitement son côté intelligent et qu’elle est apte à rivaliser avec ses consœurs venues du monde connecté.

Garmin Forerunner 235, les versions

Avec l’abandon de la ceinture cardio, le choix se simplifie et vous n’aurez plus que l’embarras du choix des couleurs. La Garmin Forerunner 235 est proposée en livrée noire/rouge, noire/grise et noire/vert d’eau. Là aussi, Garmin préfère rester très sage.

Garmin Forerunner 235 famille

Garmin Forerunner 235, le déballage

La montre Garmin Forerunner 235 est affûtée également dans son emballage en ne vous proposant que l’essentiel (mais suffisant) avec son câble de connexion propriétaire : pince du côté montre et connecteur USB mâle de l’autre.

Montre Garmin Forerunner 235, 1ère utilisation

Allez, une fois le coffret ouvert, je n’ai qu’une envie : prendre en main cette montre de sport.

La charge

La montre est livrée avec une batterie pré-chargée pour éviter toute frustration. La charge s’opère en pinçant la montre au niveau de ses connecteurs à l’aide du câble propriétaire Garmin.

Garmin Forerunner 235 connecteur

L’ajustement se fait simplement (bien moins de galères que sur les 2 générations précédentes), la charge peut commencer, soit sur un port USB, soit via un chargeur standard.

Garmin Forerunner 235 connecte

Encore une fois, dommage que Garmin n’opte pas pour une solution de charge/synchronisation plus standard, ce qui éviterait la surcharge de câbles lorsqu’on part en déplacement ou en vacances. Une charge standard dure un peu plus de 2 heures pour une autonomie annoncée de 15h heures en usage course et 9j en usage normal.

Le cardio fréquencemètre

Adieu à votre ceinture et à la cage thoracique comprimée, Garmin bascule (timidement, car c’est à date la seule Forerunner a se délester de la ceinture thoracique) dans la technologie cardio au poignet. C’est un véritable confort sans compromis sur la fiabilité des données captées. Garmin a greffé 3 diodes vertes au dos de la boite de la montre pour optimiser l’analyse des flux sanguins et en extrapoler le rythme cardiaque.

Garmin Forerunner 235 led

Lors de ma longue utilisation de la Forerunner 235, j’ai eu tout le loisir de pouvoir comparer les données cardio à ma montre TomTom de référence et à une solution Polar équipée d’une ceinture cardio. Le tout est extrêmement fiable. Sur quelques foulées un léger décalage peut être noté mais il n’affecte en rien les statistiques sur l’ensemble de votre course.

Là où Garmin se différencie de la concurrence, c’est bien dans la façon de restituer les données cardio à son porteur.

Comme le compte-tour d’une voiture la Forerunner 235 vous indique votre rythme cardiaque sur une jauge de couleur correspondant à vos zones de travail. Vous savez ainsi instantanément si vous êtes en zone idoine. L’apport de l’écran couleur est ici indéniable.

Garmin Forerunner 235 portee

La configuration

Avant toute chose et toute course, la première étape clef est de configurer votre montre de sport (sans compter la configuration dédiée à ses fonctionnalités de smartwatch). Comme sur les autres modèles de la marque, une synchronisation à son compte permettra d’injecter son profil dans la montre. Il vous restera ensuite à régler les affichages et autres paramètres à votre convenance. La Forerunner 235 est plutôt bien dotée de ce côté avec de nombreuses possibilités de personnalisation y compris par type de pratique sportive.

Montre Garmin Forerunner 235, La course

Arrimage au poignet

Comparé à la génération précédente, cette Forerunner 235 a gagné en confort au poignet. Son diamètre légèrement plus grand et la douceur du bracelet y contribuent largement.

La boucle ardillon classique mais bien finie en métal satiné et le passant en plastique épais garantissent un arrimage simple et efficace quelle que soit la taille de votre poignet.

Garmin Forerunner 235 ardillon

1er fix GPS

On est bien en 2016 et j’ai portant l’impression que des choses qui me paraissent aujourd’hui évidentes, ne sont pas une priorité pour toutes les marques.

Si vous vous attendez à détenir une montre foudre de guerre, capable d’accrocher les satellites dans la seconde, passez votre chemin ! Ma montre TomTom Runner de référence qui date pourtant de 2014 se connecte, elle, rapidement. Pour cela, il faut à ma TomTom en moyenne moins d’une minute et sans forcément avoir mis à jour l’éphéméride des satellittes.

C’est une toute autre histoire pour la Garmin Forerunner 235 à qui il faut environ 1km de course pour accrocher le signal, c’est à dire bon an, mal an, 5 bonnes minutes pour rivaliser avec la TomTom. On est en droit d’attendre beaucoup mieux du leader du GPS de course, d’autant plus que la montre est connectée et peut donc s’aider du smartphone pour optimiser le positionnement GPS.

Le signal (enfin) capté, je peux enfin lâcher les chevaux et démarrer mon run. Vous êtes prêts ? C’est parti.

Foulées enchaînées

La montre tombe bien au poignet, solidement arrimée. Rien à redire. L’ergonomie est toujours bonne avec les différents boutons parsemés de chaque côté de la boîte.

Un gros bouton rouge en haut à droite pour démarrer et valider. Un bouton en bas à droite pour annuler, et les boutons de gauche pour faire défiler les options.

Garmin Forerunner 235 Face

La lisibilité est bien travaillée notamment si vous voulez vous concentrer uniquement sur votre rythme cardiaque. Là le compteur coloré vous fournit la bonne information en temps réel et d’un coup d’oeil vous savez, grâce au code couleur, si vous êtes dans la bonne zone de travail.

En combinant avec l’alerte automatique pour chaque kilomètre bouclé, vous avez aussi via cette alerte l’ensemble des informations qui vous diront si vous êtes bien sur votre lancée ou bien en sur ou sous-régime.

La montre Forerunner 235 ne vous permet pas seulement de vous élancer pour de la couse à pied. Elle vous offre également toute la finesse de ses fonctions pour une course en indoor avec les indications de son accéléromètre intégré (tapis de course), pour une sortie en vélo ou bien toute activité de fitness.

Garmin Forerunner 235 type course

Autonomie

La montre Garmin Forerunner 235 est donnée pour une autonomie en course de 15h. Dans la réalité des faits, j’ai pu accumuler 2 course d’environ 1h30 et un usage en montre sur 2 semaines avant de procéder à une nouvelle charge. Malgré l’apport du cardio au poignet, on est donc sur une autonomie standard, ni plus ni moins.

Retour au bercail

Il est temps de rentrer prendre une bonne douche. J’ôte la montre de mon poignet et la rince à grande eau grâce à son étanchéité à 5 ATM (50m).

Un séchage plus tard, je peux démarrer la synchronisation. Vous avez donc le choix entre une synchronisation / recharge version classique via le câble de synchronisation ou bien vous opterez pour la synchro bluetooth avec votre smartphone ou tablette préférés via l’application Garmin Connect. In fine, le résultat sera identique.

Le logiciel de synchro / connexion

Vous avez donc accès à vos performances sur le site Garmin Connect ou bien via son appli compatible iOS et Android.

L’ergonomie générale du site, bien qu’améliorée au cours de ces denrières années, n’est clairement pas le fort de l’écosystème Garmin.

Une fois la synchronisation effectuée par le logiciel Garmin Express, vous pourrez, sur connect.garmin.com, accéder à vos activités, aux réglages de votre montre, à vos plans d’entraînement et à la communauté Garmin.

Même si on arrive sur une page d'accueil plutôt correcte, on s'aperçoit très vite que l'aspect esthétique de l'app est passé aux oubliettes pour ne se focaliser que sur le contenu et les stats.

Garmin Connect Dashboard

A l’heure du flat design et des app, clairement l’application Garmin paraît datée. Il est même choquant pour une marque américaine comme celle-ci de proposer un suivi des activités sous forme de tableur excel !

Garmin Connect activites

Cependant, si vous êtes du genre à vouloir disséquer votre course, vous trouverez dans le détail de chaque activité, tous les trésors de données que vous recherchez : - données de base de votre course - profils de la course (altitude, allure, fréquence cardiaque, cadence) - analyse par segments - longueur des foulées - et enfin le training effect pour mesurer l’impact de votre course sur votre entraînement.

Garmin Connect details course

Garmin Connect details course2

Clairement, chez Garmin on est pas dans la motivation béate mais plus dans une approche sérieuse, circonstanciée, quasi scientifique dans le but de progresser à chacune de ses sorties.

La marque met également, et c’est important à noter, tout en oeuvre pour procurer à ses membres toutes les bases d’un entraînement adapté pour progresser à son rythme. Vous pourrez ainsi pioncer dans une base très riche de programmes d’entraînements allant d’une initation à la course à pied jusqu’à la plus mythique des distances, le marathon.

Garmin Connect entrainements

Petit point complémentaire, pour ceux qui switchent d’une plateforme à une autre, il est possible via votre montre Garmin de vous connecter à la plateforme Nike+ et de poursuivre votre suivi sur cette interface.

A la ville

La montre Garmin Forerunner présente bel et bien un look de montre de sport. Avec ses livrées à base de noir et aidée par une taille de guêpe (la montre n’est pas très épaisse, à peine 12mm), la montre passe pour un garde temps plutôt discret. Vous pourrez ainsi, sans trop dévoiler vos prétentions sportives, la passer au quotidien à votre poignet. Cela vous garantira d’ailleurs de capter vos mouvements et comportements pour un suivi physique encore plus complet.

Montre Garmin Forerunner 235, le bilan

Après avoir testé cette montre pendant de nombreuses semaines, mon opinion est difficile à trancher.

Du côté purement sportif, le test est vraiment concluant et je dois dire que Garmin fournit avec la Forerunner 235, une montre à la réputation et aux performances solides.

Le passage au cardio au poignet est un atout majeur. L’écran couleur est loin d’être gadget pour la lisibilité en course. Enfin son ergonomie et sa panoplie complète de fonctions en font un investissement très sûr.

Toutefois, du côté design, je trouve que Garmin n’en fait pas assez. OK assumons le côté classique pour plaire au plus grand nombre sans prise de risque. Par contre le côté trop plastique de la boîte est une faute à l’heure où les smartwatches se parent de métal pour conquérir votre poignet et le tout à des budgets vraiment très proches.

Enfin, le bémol et coup de gueule est bel et bien pour la connexion aux satellites GPS. Vraiment, quand on s’appelle Garmin et qu’on est leader, la moindre des choses est de maîtriser la technique et de donner à ses utilisateurs le meilleur des performances du marché. Attendre environ 5 minutes pour un premier fix GPS, désolé c’est insupportable en 2016 !

Points positifs

  • Faibilité et confort du cardio au poignet Interface
  • Lisibilité avec l’apport de l’écran couleur
  • Suivi des performances
  • Estimation de la VO2Max
  • Projection des temps de référence
  • Connectivité sans fil
  • Smartwatch
  • Confort du bracelet

Points négatifs / Améliorations souhaitables

  • Temps de 1er fix du GPS, beaucoup trop long
  • Câble de synchronisation priopriétaire
  • Application Garmin Connect en retrait par rapport à la concurrence

Prix

Moins de 300€ sur Amazon


Ces articles peuvent vous intéresser ...

Lifestyle

montres lifestyle

Luxe

montres de luxe

Vintage

montres vintage

Smartwatches

smartwatch

Bons Plans

promotions bons plans codes réduction

Conseils

conseils